Le dispositif de veille environnementale mis en place au CSE permet d’assurer le suivi permanent et à long terme de l’environnement et des ressources naturelles au Sénégal et d’en suivre les tendances évolutives.

Les informations collectées font l’objet de rapports mis à la disposition des services étatiques, des collectivités locales, des organisations non gouvernementales..., etc.

Ce dispositif, basé essentiellement sur l’utilisation de l’imagerie satellitale complétée par des travaux, est articulé autour des activités suivantes :

• suivi de la biomasse ; le CSE procède annuellement à l’évaluation de la phytomasse au travers de sites répartis dans les principales zones éco- géographiques du pays. De cette estimation, découlent des informations sur la production et la répartition de la biomasse végétale à l’échelle nationale ; renseignements d’importance capitale pour une meilleure planification de l’utilisation des ressources naturelles notamment celles pastorales et pour un appui à la mise en œuvre de la politique de sécurité alimentaire.

• suivi pastoral ; ce suivi vise l’évaluation quantitative et qualitative des pâturages, le suivi zootechnique, l’élaboration de plans de gestion de parcours et la mise en place de comité de gestion. Il peut être plus localisé, par exemple dans le cadre d’un partenariat, et cibler de ce fait des unités pastorales, pour le compte de projets comme le PRODAM.

• suivi agricole ; il inclut l’identification précoce des zones à risque pour les cultures pluviales grâce à l’étude des anomalies dans la distribution des précipitations et au calcul des indices de végétation.

• suivi des feux de brousse ; il permet la localisation et la cartographie des superficies brulées. Un bulletin hebdomadaire est diffusé de même qu’une synthèse annuelle. Dans l’optique de la mise en place d’un système d’alerte précoce, un dispositif opérationnel de détection des feux en temps quasi-réel (toutes les 15 minutes avec un seuil surfacique de 400 m²) a récemment été mis en œuvre.