Le CSE forme son personnel sur la mise en œuvre de sa politique environnementale et sociale

 

adaptation fundLe Centre de Suivi Ecologique (CSE) s’est doté d’une politique environnementale et sociale, reflet de son engagement à réduire au minimum, lorsqu’il ne peut pas les éviter, les risques environnementaux et sociaux liés à ses activités.

Avec l’appui financier du Fonds pour l’Adaptation, le CSE vient de mettre à niveau sa politique environnementale et sociale et d’organiser une formation de son personnel sur les principes qui fondent cette politique.

Cette formation s’est tenue le mercredi 15 janvier 2017, sous la forme d’un atelier d’une journée. Lors de l’ouverture des travaux, M. Oumar SARR Directeur Administratif et Financier, a rappelé l’intérêt et l’importance que la Direction accorde à la sauvegarde environnementale et sociale et a exhorté le personnel à s’approprier la politique ainsi que les différentes procédures de mise en œuvre en vue de leur application effective dans toutes les activités du Centre.  Il a aussi remercié le Fonds pour l’Adaptation pour la constance de son appui.

La formation a été animée par l’équipe en charge de la sauvegarde environnementale et sociale au CSE, avec l’appui de consultants spécialisés sur la question.



impacts environnementaux photo famille

 

L’objectif à terme est de déceler tous les impacts environnementaux et sociaux causés par une intervention du CSE dans le cadre de projets/programmes et de définir un plan d’actions.

Cette formation sera suivie au cours de l’année, d’autres séances de partage avec les experts du CSE ainsi que des partenaires tels la Direction de l’Environnement et des Etablissements Classés pour une meilleure maîtrise des risques environnementaux et sociaux dans la mise en œuvre de projets/programmes et dans le fonctionnement au quotidien du CSE. 

Le CSE à la COP 22

CSE 1Ce 10 novembre 2016, en marge de la CoP22 à Marrakech, s’est tenue de 12h00 à 13h30 au Pavillon Afrique un side event sur le thème « Supporting African countries to directly access international climate funds for climate resilient, low carbon development”. Cet évènement était organisé en collaboration entre le Centre de Suivi Ecologique (CSE), la Banque Africaine de Développement (BAD) et l’Institut des Ressources Mondiales (WRI). La rencontre a été  modérée par Madame Louise Brown (BAD) et les panelistes étaient:

    •          - Mr. Luc Gnacadja, UNCDF Local Climate Adaptive Living Facility;

         - Mr. Ndiaye Cheikh Sylla, Green Climate Fund Board ;

         - Ms. Fatoumata Sangare Toure, West African Development Bank;

         - Mr. Déthié Soumaré Ndiaye, Centre de Suivi Ecologique, Sénégal ;

         - Ms. Wangare Kirumba, National Environment Management Authority, Kenya.

Les échanges ont porté sur les avantages de l’accès direct à la finance climatique, les leçons apprises ainsi que les difficultés rencontrées. Les panélistes sont revenus aussi sur la nécessité d’un renforcement des capacités des institutions nationales, notamment les entités de mise œuvre qu’elles soient nationales ou régionales. Un intérêt particulier a été accordé aux exigences de l’accréditation au Fonds Vert Climat que la plupart des panélistes ont décrit comme un processus long et difficile, mais qui bénéficie de l’accompagnement du Secrétariat du FVC.  Enfin, l’idée de la mise en place d’une communauté de pratique bâtie autour d’une plateforme de coopération sud-sud a vu le jour, avec d’excellentes perspectives. Il convient de souligner les interventions hautement appréciées du Co-Président du Conseil du FVC, M. Zaheer Fakir, qui a apporté toutes les précisions nécessaires à la bonne compréhension du Fonds Vert Climat. Elle a aussi vu la participation de plusieurs membres de la délégation sénégalaise, mais aussi celle du Directeur de la Division Country Programming du FVC, en l’occurrence M. Ousseynou Nakoulima.

 

VISITE D’ECHANGE DE LA DELEGATION DE LA NEMA

visite nema

Le Centre de Suivi Ecologique (CSE) a reçu une délégation de l’Agence Nationale de Gestion de l’Environnement du Kenya (National Environment Management Authority - NEMA), pour une visite d’échange de 4 jours, du 25 au 28 juillet 2016. Les travaux d’atelier ont démarré par le mot de bienvenue du Dr. Assize Touré, Directeur Général du CSE, à l’endroit de la délégation Kényane conduite par M. Ndaruga Ayub Macharia, Directeur de l’Entité Nationale de Mise en œuvre et Directeur du Département Environnement Education Information et Participation Citoyenne de la NEMA.

Le CSE et la NEMA sont deux entités accréditées par le Fonds pour l’Adaptation (FA) et par le Fonds Vert pour le Climat (FVC). Le CSE a bénéficié d’un premier financement du Fonds pour l’Adaptation à hauteur de 8,6 millions dollars qui a été clôturé en 2014, une deuxième demande financement a été soumise et est en cours d’approbation. La NEMA a lancé en Janvier 2016 le démarrage des activités d’un programme financé par le FA à hauteur de 9,9 millions.

Lors de cette visite, la Délégation kenyane a eu à rencontrer les Autorités Nationales Désignées du FA et du FVC, ainsi que le Comité National Changements Climatiques (COMNACC).

A l’issue de cette visite des opportunités de collaboration ont été identifiées par les deux parties qui se sont engagées à approfondir la réflexion sur les moyens de la concrétiser.

Cette visite a été possible grâce au concours financier du World Research Institute (WRI) et à la contribution technique du CSE.

 


The Centre de Suivi Ecologique (CSE) received a delegation of the National Environment Management Authority (NEMA), for a 4 day Study Tour, from 25th to 28th of July 2016. Dr. Assize Touré, General Director of CSE addressed the welcome remarks to the Kenyan delegation led by Mr. Ndaruga Ayub Macharia, Chief of the National Implementing Entity and Director of the Environment, Education, Information and Public Participation Department of NEMA.

CSE and NEMA are both accredited entity of the Adaptation and the Green climate Funds. The CSE received a first grant of US $ 8.6 million by the Adaptation Funds, grant closed in 2014. A second funding request has been submitted to the Funds and the approval process is ongoing. The NEMA launch in January a US $ 9.9 million programme granted by the Adaptation Funds.

During the visit, the Kenyan delegation met the Adaptation National Authority, the Green climate Funds National Authority and the National Committee of Climate Change (COMNACC).

At the end of this visit, opportunities for collaboration have been identified by both parties that are committed to further reflection on how to achieve them.

This Visit has been made possible thanks to the funding from the World Research Institute (WRI) and the technical contribution of CSE.


LANCEMENT OFFICIEL DU PROGRAMME READINESS DU FONDS VERT POUR LE CLIMAT DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO (RDC)

fond vert rdc

En partenariat avec le Centre de Suivi Ecologique, la Coordination nationale du Fonds Vert pour le Climat (FVC) en République Démocratique du Congo vient de lancer officiellement son programme de préparation financé par le FVC.

Les activités de lancement se déroulent du 6 au 7 octobre 2016 à Kinshasa. Elles portent, entre autres, sur l’information et la sensibilisation des parties prenantes congolaises sur les opportunités que peut tirer le Congo des facilités offertes par le FVC, en soutien aux efforts déployés pour une transition vers un modèle de développement sobre en carbone et résilient au climat. 

Pour la mise en œuvre de ce programme, la RDC a bénéficié d’une subvention de préparation de 300 000 dollars du FVC.

 

Pour plus d’information, veuillez contacter:

                 

M. Déthié Soumare NDIAYE, Coordonnateur de l’Unité finances Climat

Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lancement de la 3 éme édition du Rapport sur l’Etat de l’Environnement (Edition 2015)

annuaire etat environnemntRéalisé tous les cinq ans, le Rapport sur l’Etat de l’Environnement du Sénégal (REE) est l’un des piliers essentiels de la Lettre de Politique de Développement du Secteur de l’Environnement et du Développement Durable (LPD/SEDD). Document de référence, il permet d’une part, d’informer sur l’état et les tendances évolutives des écosystèmes naturels et du bien-être humain au Sénégal et d’autre part, d’apprécier les progrès accomplis dans la mise en œuvre de la politique environnementale nationale.

Cette Troisième Edition du REE comprend dix (10) chapitres, avec des cartes, tableaux, graphiques et analyses descriptives. Elle couvre diverses thématiques telles que les Ressources en eau, l’Environnement marin et côtier, les Terres et la gouvernance foncière, la Biodiversité et les services écosystémiques, les Mines et l’énergie, les Etablissements humains et le cadre de vie. Dans un contexte marqué par une crise économique à l’échelle mondiale, les effets des changements climatiques viennent compromettre davantage les efforts de croissance de nos Pays. C’est pourquoi, un accent particulier a été mis sur le phénomène des changements climatiques abordé de manière transversale afin d’en cerner les impacts sur les secteurs productifs.

Particulièrement, le présent rapport s’inscrit en droite ligne avec la Vision de Monsieur le Président de la République, son Excellence Macky Sall, matérialisée à travers le Plan Sénégal Emergent (PSE), la Stratégie Nationale de Développement Durable, ainsi que des programmes prioritaires comme le Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC).

Dans toutes ces initiatives, la dimension environnementale est prise en compte par les autorités sénégalaises.

Le rapport est disponible en téléchargement ici.