Le CSE à la COP 22

CSE 1Ce 10 novembre 2016, en marge de la CoP22 à Marrakech, s’est tenue de 12h00 à 13h30 au Pavillon Afrique un side event sur le thème « Supporting African countries to directly access international climate funds for climate resilient, low carbon development”. Cet évènement était organisé en collaboration entre le Centre de Suivi Ecologique (CSE), la Banque Africaine de Développement (BAD) et l’Institut des Ressources Mondiales (WRI). La rencontre a été  modérée par Madame Louise Brown (BAD) et les panelistes étaient:

    •          - Mr. Luc Gnacadja, UNCDF Local Climate Adaptive Living Facility;

         - Mr. Ndiaye Cheikh Sylla, Green Climate Fund Board ;

         - Ms. Fatoumata Sangare Toure, West African Development Bank;

         - Mr. Déthié Soumaré Ndiaye, Centre de Suivi Ecologique, Sénégal ;

         - Ms. Wangare Kirumba, National Environment Management Authority, Kenya.

Les échanges ont porté sur les avantages de l’accès direct à la finance climatique, les leçons apprises ainsi que les difficultés rencontrées. Les panélistes sont revenus aussi sur la nécessité d’un renforcement des capacités des institutions nationales, notamment les entités de mise œuvre qu’elles soient nationales ou régionales. Un intérêt particulier a été accordé aux exigences de l’accréditation au Fonds Vert Climat que la plupart des panélistes ont décrit comme un processus long et difficile, mais qui bénéficie de l’accompagnement du Secrétariat du FVC.  Enfin, l’idée de la mise en place d’une communauté de pratique bâtie autour d’une plateforme de coopération sud-sud a vu le jour, avec d’excellentes perspectives. Il convient de souligner les interventions hautement appréciées du Co-Président du Conseil du FVC, M. Zaheer Fakir, qui a apporté toutes les précisions nécessaires à la bonne compréhension du Fonds Vert Climat. Elle a aussi vu la participation de plusieurs membres de la délégation sénégalaise, mais aussi celle du Directeur de la Division Country Programming du FVC, en l’occurrence M. Ousseynou Nakoulima.